28 juin 2007

La ruche Warré

La ruche écologique mise au point par Jean-Marie Frères et Jean-Claude Guillaume prend son origine dans la ruche populaire de l'abbé Warré.

Ce dernier à mis au point une ruche qui respecte avant tout l'abeille et ne prend pas la productivité comme seule et unique motivation. Il décrit ses essais et conclusions qui se sont étalés sur de nombreuses années dans un "petit" livre intitulé "l'apiculture pour tous".

Ce livre est une mine d'or pour qui veut comprendre la vie des abeilles ainsi que leur comportement à l'état sauvage. Il est possible de télécharger cet ouvrage à l'adresse suivante : http://lo.gui.free.fr/apiculture/apiculture.php/200-apiculture.html

Il faut absolument lire et relire ce livre pour comprendre pourquoi l'apiculture soit disant moderne connaît tant de déboires de nos jours.

Toutes les ruches modernes ont étés développées en sens unique, c'est à dire pour le bien de l'apiculteur et surtout pour le gain ! Jamais pour le bien des abeilles, pourtant il est logique de comprendre que des abeilles qui se sentent bien produisent plus et mieux.

Cette édition date de 1948 et déjà à cette époque l'abbé Warré avait compris le mal-être des abeilles et où l'apiculture moderne allait nous mener.

Posté par laruchewarre à 15:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur La ruche Warré

    Peut être faudrait il modérer un peu toute ces affirmations concernant "l'apiculture moderne", "l'appât du gain" etc.
    Un "vrai" apiculteur (qu'il soit amateur ou pro) est avant tout un passionné, il fait tous pour le bien de ces abeilles (ou ce qu'il croit être bien).
    Qu'elle plaisir que de voir une belle colonie, dynamique, avec des beaux cadres de couvains, regorgeant de nourriture et d'abeille! C'est un peu comme un animal familier, doux et chaud qu'on peu caresser avec la main...
    Je vous assure que ce n'est pas l'apanage des seules ruches Warré.
    Et je vous assure aussi qu'on trouve en Warré des colonies qui ne tiennent pas la route, atteintes de loque, de varroa bien sûr(maladies réputées contagieuses), des colonies bourdonneuses, etc

    Penser faire de l'apiculture sans ouvrir les ruches, sans se faire piquer, avec la ruche idéal, c'est ,il me semble, illusoire et c'est la sélection naturel qui fera le travail avec son meilleur auxiliaire : la fausse teigne...

    Ce n'est pas la ruche qui fait le miel, c'est les abeilles.

    L'apiculteur pro doit vivre de sa passion, de son métier, il pense et travail "abeille" 365jours /365. Parle t-on de "l'appât du gain" lorsque le salarié va bosser tous les matins ??
    Peut être qu'il y a des personnes qui font de l'apiculture pour l'appât du gain mais je ne crois pas que cela dure très longtemps...ça pique!

    Cordialement
    Hervé

    Posté par Hervé, 05 août 2007 à 09:20 | | Répondre
Nouveau commentaire